Des attaques qui réveillent !

Bonjour, 

Aujourd'hui on se prépare pour des grosses émotions, nous allons découvrir ensembles une des pêches ultimes du brochet, le Buzzbait ! 

 

Pour ça je m'équipe d'une canne en 10-30gr assez raide, une tresse en 16/100 avec un bas de ligne fluoro carbonne en 90/100 pour les chicos de Mr Brochet... et évidement vous l'aurez deviné, une paire de K2 et K1 de Flopopop, qui se ressemblent beaucoup et qui n'ont rien à voir à la fois, nous verrons plus loin pourquoi.

Je prend la direction de la rivière, un petit cours d'eau pas très large mais réputé pour ces jolis poissons. Il est tôt une petite brume couvre la surface de l'eau et disparaît peu à peu en laissant place au soleil brulant du début d'été. Je viens à peine de poser mon premier pied devant l'autre que je sens le tacos d'hier soir s'évader par les pores de mon front... c'est bon signe ! ça veut dire que j'atteins l'hyper puissance ! 

Et cela est avéré, au premier lancé, le K2 part tel un missile prédator, pfffioooouuuuuu, direct dans l'arbre ! Beaucoup trop de force en moi, et pour le coup, le K2 est un leurre qui est très très difficile à accrocher dans un obstacle, mais la c'est dans le platane, incrusté. Je tire jusqu'à la rupture du fil, remonte un bas de ligne et un K1. Je pêche la zone, qui habituellement est très bonne, mais rien, rien de bouge, peut-être Est-ce trop tôt ? 

Je décide de traverser pour récupérer mon K2 qui fusionne avec l'arbre. Evidement, arrivé sur zone, un jolis brochet me part des pieds... Zut, mais pourquoi il n'a pas pris ?! On est tous pareil, vous devez comprendre cette sensation d'échec, on loupe un poisson, on a vite fais de remettre toute notre vie en question, si j'étais arrivé plus tôt ? Plus tard ? Si j'avais mis un Shad ? Si j'avais lancé plus a gauche ?... Oui, on est peut être pas tous pareil. je suis quelqu'un de très émotionnel. 

Je décide de repasser sur le K2 bien plus agressif pour essayer de faire bouger un poisson. Un coup d'œil au milieu du cours d'eau, je vois le jolis brochet, la tête orienté vers moi, l'air de dire "mec, tu m'auras jamais, jamais, jamais, jamais". Ni une ni deux le K2 se pose cinq mètres devant, je ramène à fond, mon instinct me dis que ce poisson ne mordra pas, j'accélère la cadence. 

Pas le temps de comprendre, une explosion brise le silence de la nature en réveil... s'en suit un combat puissant avec des chandelles. Le poisson est dans mes mains, je tremble. Non pas pour le poisson, ni pour sa taille, mais pour la puissance de la touche. Le ressentis est net, c'était une attaque nerveuse. 

beau poisson d'été en surface

Tout commence à s'éclairer, une semaine avant j'avais eu le même cas de figure sur un Black Bass de 52cm qui ne voulais rien savoir. Le K2 stimule l'agressivité des prédateurs d'eau douce contrairement au K1 qui ressemble plus à une grenouille. Les lancés se suivent et se ressemblent, je finirais la matinée avec 11 poissons 4 au K2 et 7 au K1, la moyenne est de 80cm pour le K2 et 50cm pour le K1, il y a aussi une différence notable sur la taille des poissons. 

Je retourne dans ma voiture, très satisfait, une session comme ça c'est gravé dans la tête. Gravé, comme mon K2 dans le platane ! 

Morale : le tacos c'est gras, et il faut profiter de chaque moments. 

Passez une merveilleuse journée,

à bientôt;

Thomas POISSON